Salut! L’idée est de dire des choses que vous ne connaissez pas sur moi. Je suis moyen à l’aise, car bien que je parle  parfois un peu de moi dans mes textes, je préfère ne pas trop en dévoiler. Mettons que l’apothéose ça serait que je devienne un genre de mythe.

Connais-tu Anne-Marie, la rédactrice des Influençables? Ing non, mais parait qu’elle est bien mystérieuse et sort juste le soir des pleines lunes. Fait que réglons ça vite de même, oui je suis un loup garou.

crédits : Giphy/ J’ai le même chest que Jacob avant ma transformation

1- Krusty et moi, même combat

J’ai été clown pour enfants durant mes études . La sculpture de ballons n’a donc pas de secret pour moi et je suis la pro pour te faire un maquillage de Spiderman on point. Mon nom de clown? Thimmy (oui avec un H, juste parce que), en hommage à l’enfant ayant une déficience intellectuelle dans South Park (oui).

Crédits : Giphy

2- Shakespeare, version trash

-J’ai fait du théâtre au secondaire et au cégep. Je préférais de loin les rôles amusants. Mon rôle le plus marquant (ou plutôt, le rôle que j’ai le plus aimé) fut sans doute lorsque je jouais dans une comédie western un pasteur chauve qui tripait sur Michael Jackson, sans raison apparente. Je gueulais tout le long et j’étais sénile.

Crédits : Giphy

3- Anarchy in the UK

-J’ai eu une passe punk et Che Guevara était mon mentor. J’ai eu une passe ska et je portais des colliers de blocs et j’ai eu une passe emo avec des étoiles sur tous mes vêtements. La résultante de ça c’est un lobe d’oreille qui n’a pas totalement refermé en raison de strechs et une belle cicatrice sur le bras parce qu’en 2004, je trouvais que c’était une bonne idée un piercing là. Et non, aucun tattoo n’a résulté de cette période.

Crédits : Giphy

4- Sports lady

-J’ai fait du patinage de vitesse durant 11 ans. J’ai déjà été pas pire bonne (plutôt dans mes très jeunes années bien honnêtement). Quand je veux me craire, je dis que j’ai déjà patiné plus vite que des filles qui ont fait les Olympiques (true story). Mais l’appel des beignes et des brioches a été plus fort que tout, fait que j’ai lâché tout ça à 17 ans.

Crédits : Giphy

5- La vie en grandeur nature

– Une fois que tu as passé la journée à Bicolline avec des oreilles d’elfes sur la tête à dire «entrez donc boire un peu de cervoise, gentilshommes. Mon gigot d’écureuil est exquis.», tu ne peux plus t’en passer. Mes enfants, Frédégonde II et Sigebert le Mérovingien sont parfois un peu découragés quand je vais les chercher à la garderie en calèche avec Childéric le cocher (c’est notre domestique), mais ils sont bien contents que j’aille banni les légumes de leur alimentation parce que le scorbut est plus près de la vie que je rêvais d’avoir.

Crédits : Giphy