La véracité dont il est question dans le titre de ce billet réfère bien évidemment à l’engouement engendré par la lutte à Québec depuis quelques années. 😉

Le Centre Horizon du quartier Limoilou, terre d’accueil de la ligue North Shore Pro Wrestling (NSPW) depuis 2010, voit défiler plusieurs centaines de partisans de ce « sport » pour le moins théâtral à chaque show.

Pourtant, on aurait pu croire que la belle époque de la lutte au Québec était révolue, non? On a donc essayé de comprendre le phénomène en se rendant sur place cette fin de semaine, alors qu’avait lieu le « chapitre final » de la saison.

On a catché assez vite pourquoi y’a un buzz. (Petit aparté pour vous faire remarquer l’excellent calembour de la phrase précédente, qui utilise le mot « catché », une référence aux « matchs de catch », comme disent les Français! Claques su’a cuisse et rire gênant. Ok, retournons à nos moutons.) C’est parce que c’est juste FOU l’ambiance qu’il y a là-bas! Ça débordait de monde! Des jeunes, des vieux, des gars, des filles, des familles… avec comme point commun un indéniable intérêt pour la lutte.

Au cours de la soirée, on a été jaser à quelques fans dans la salle, histoire de connaître leurs motivations par rapport à ce type de divertissement.  Ça a donné ça :

« Même si tu connais rien là-dedans, tu finis par te faire prendre au jeu et à crier des bêtises au lutteur qui n’est pas le favori de la foule. C’est distrayant et défoulant en même temps! »

« La lutte, c’est un peu comme un GN [grandeur nature], avec moins d’épées mais plus de spandex. Il y des personnages, des rivalités, des rebondissements. On embarque dans l’histoire, même si on sait très bien que c’est un peu « stagé ». »

« Ça fait sortir le méchant! On peut crier et encourager un gars à taper sur l’autre et savoir en même temps qu’ils ne se font pas réellement mal. C’est comme un jeu de rôle pour les gars dans le ring… et pour la foule aussi! »

« Vous avez pas connu ça, mais la lutte dans le temps de la famille Rougeau, c’était un gros show, là! C’est l’fun de voir que ça revient populaire, parce que c’est vraiment unique l’ambiance qu’on vit dans un gala! »

 

La meilleure façon de vous faire une opinion, c’est bien évidemment en assistant à un gala vous-même! Les prochaines dates à retenir sont :

12 janvier – Enregistrement pour MAtv, à St-Marc-des-Carrières

13 janvier – Kick Off 2018, à Limoilou

 

Pour plus d’infos sur la NSPW, consultez leur site Web ou leur page Facebook.

giphy.com